La rampe en cours de construction

Accessibilité de l'église : une rampe est en cours d'installation

 

Les travaux pour l’accès à l’église aux personnes à mobilité réduite ont débuté cette semaine.

Réalisée en grande partie par Nicolas Mouton agent technique municipal, et sous les conseils de Jean-louis Ney expert en maçonnerie, membre de la commission bâtiment, cette rampe d’une longueur de 12,50 mètres, large de 1,60 mètres, avec un retour de 6 mètres est la première partie des ouvrages à réaliser sur la commune pour la mise en accessibilité des bâtiments publics. Prochaine étape, la salle municipale.

Un radar pédagogique pour réduire la vitesse dans le bourg

Des mesures pour réduire la vitesse des automobilistes dans le bourg

 

Afin de sensibiliser des automobilistes au respect de la vitesse dans la traversée du bourg, la municipalité, soucieuse de la sécurité de la commune, a fait installer, rue de Trébande, avant le groupe scolaire, un radar pédagogique.

La commission voirie doit se réunir dans les prochains jours aux fins de proposition d’un dispositif définitif au ralentissement des véhicules.

Un plateau ralentisseur est envisagé mais ne peut être mis en place dans l’immédiat, des travaux de remplacement de canalisations étant envisagés sur la chaussée par le syndicat des eaux de la Teyssonne.

Des agents municipaux polyvalents

Travaux sur le réseau assainissement de la boulangerie

 

Les agents municipaux ont profité de la fermeture de la boulangerie durant les vacances scolaires pour entreprendre les travaux du réseau assainissement du commerce, suite à des débordements réguliers des eaux usées sur la voie publique.

Patrick Besacier et Nicolas Mouton ont procédé à l’aide d’une pelleteuse au dépavement et creusement pour atteindre le réseau égout en protégeant les réseaux gaz et électricité, pour accentuer la pente d’évacuation et majorer le diamètre des tuyaux et regards.

Les abords du commerce ont retrouvé leur aspect d’origine pour la réouverture du commerce.

"Le nouveau chemin"

 

Relier de nouveau le Chemin du Temple à la Raillière, deux points opposés de la commune, itinéraire fermé depuis de nombreuses années, s'avérait utile et possible.

Un esprit de collaboration s'est installé entre la municipalité et les deux agriculteurs concernés par la traversée de leurs terres. L'arrachage des haies faisant barrage, l'élagage des arbres et le nivellement du terrain à l'aide des croûtes de l'ancien goudron récupérées lors de la réfection du chemin du Temple ont été réalisés par les agents municipaux, épaulés par les agriculteurs Thierry Forest et Michel Périchon. Long de 1 410 mètres, ce chemin est réservé aux randonneurs, vététistes et engins agricoles et est interdit aux automobiles, motocyclistes et quads.

Dans l'attente d'un nom, il s'appelle "le nouveau chemin".